Revenir au site

Principe d'unité et non-dualité dans l'œuvre de Sophocle

· mythologie,Sophocle,Thérapie,sagesses anciennes,non-dualité

Le monisme, ou la non-dualité, dans la culture Antique

Sous la plume de Sophocle, Œdipe est appelé à renaître pour servir de modèle (thérapeutique) à la restauration d’un principe d’unité que l’on retrouve dans quantités de traditions ancestrales. Plotin parle ici de l’ « Un » comme étant à la source de la prospérité qu’Œdipe offre à Thésée : « l’Un est parfait parce qu’il ne cherche rien, ne possède rien et n’a besoin de rien ; étant parfait il surabonde, et cette surabondance produit une chose différente de lui. La chose engendrée se retourne vers lui, elle est fécondée. "

Plotin de renchérir : « Il y a la santé, lorsqu’il y a unité de coordination dans le corps, beauté lorsque l’unité tient unies les parties, vertu dans l’âme lorsque l’union de ses parties va jusqu’à l’unité et à l’accord. » Plotin, Ennéades, Tome V, Les Belles Lettres (1991), Paris, p. 49.

4ème de couverture de Sophocle thérapeute:

"A l'époque de Sophocle, les prêtre, les poètes et les tragédiens étaient les guides et guérisseurs de la conscience collective. Forts de leur connaissance des lois non écrites du vivant, ils interprétaient les événements pour aider leurs concitoyens à dépasser les épreuves de la vie. Avec sa version du mythe d'Œdipe, de la peste à Thèbes jusqu'à la prospérité à Colone, Sophocle aussi propose un modèle de restauration de l'équilibre perdu à la suite des épidémies de peste qui ravagèrent Athènes au IVe siècle avant J.-C.
Pour comprendre l'intention de Sophocle, l'auteur rappelle la connaissance par les Anciens des lois transgénérationnelles et des conséquences des malédictions, ou dettes, familiales. Dans cette perspective, Œdipe à Colone illustre la manière par laquelle Œdipe s'acquittera des dettes héritées pour finalement regagner la "grâce des dieux". Au delà de la tragédie, l'auteur décrypte le modèle thérapeutique qui sous-tend l'œuvre de Sophocle et que personne n'avait encore reconnu.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK