Revenir au site

Prescrire des psys comme punition ?

Economie oblige, et lobbying des pharma aidant, l'omniprésence de la psychiatrie réduit de plus en plus les psys à des prestataires de la morale et de la normalisation. Reste-il une place pour des "vrais" psychothérapeutes, ceux qui proposent une plus grande connaissance de soi, de son inconscient ? Et chez qui l'on va de son plein grès, indépendamment du système d'assurance ou judiciaire ?

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK