Revenir au site

SOCRATE,

ACCOUCHEUR DU SUJET EN SOI

l

· connaissance de soi,maieutique,Socrate,l'inconscient,Histoire de la psy

Quelques références pour mieux comprendre ma relecture transgénérationnelle du mythe d'Oedipe comme un modèle universel de thérapie.

ACCOUCHER DU SUJET INCONSCIENT EN SOI - CONNAISSANCE DU SOI
Socrate comparait son art à celui de sa mère Phénarète, qui était sage-femme : il ne se contente pas de convaincre son interlocuteur d'ignorance (ironie socratique ), il lui montre aussi qu'il porte en
lui des vérités qu'il ignore : "Mon art d'accoucheur comprend donc toutes les fonctions que remplissent les sages-femmes: mais il diffère du leur en ce qu'il délivre des hommes et non des femmes et qu'il surveille leurs âmes en travail et non leur corps. Mais le principal avantage de mon art, c'est qu'il rend capable de discerner à coup sûr si l'esprit du jeune homme enfante une chimère et une fausseté, ou un fruit réel et vrai. J'ai d'ailleurs cela de commun avec les sages-femmes, que je suis stérile en matière de sagesse, et le reproche qu'on m'a fait souvent d'interroger les autres sans jamais me déclarer sur aucune chose, parce que je n'ai en moi aucune sagesse, est un reproche qui ne manque pas de vérité. Et la raison, la voici : c'est que le dieu me contraint d'accoucher les autres, mais ne m'a pas permis d'engendrer. Je ne suis donc pas du tout sage moi-même et je ne puis présenter aucune trouvaille de sagesse à laquelle mon âme ait donné le jour. Mais ceux qui s'attachent à moi, bien que certains d'entre eux paraissent au début complètement ignorants, font tous, au cours de leur commerce avec moi, si le dieu le leur permet, des progrès merveilleux, non seulement à leur jugement, mais à celui des autres. Et il est clair comme le jour qu'ils n'ont jamais rien appris de moi, et qu'ils ont eux-mêmes trouvé en eux et enfanté beaucoup de belles choses. Mais s'ils en ont accouché. c'est grâce au dieu et à mọi.
(Théétète, 150 b - 150 d. Tr. Émile Chambry, Garnier, éd.)

Ouvrage de référence:

Psychothérapie socratique, par Annie Berner-Hürbin

Extrait, p.34 : "Honte et culpabilité: Dans nos thérapies actuelles on évite la honte, voire on déculpabilise trop vite. Il en allait autrement dans la thérapie socratique : Proclus souligne l'importance de la honte dans tous les détails, car elle motive à la conscience du vrai (56) l'état de confusion suit donc la confrontation avec le faux, accompagné d'une forte réaction émotive interprétée par Socrate (57). L'être humain a honte d'être dans l'état refoulé et dissocié, séparé qu'il est de sa haute psyché : la honte est la résultante énergétique entre le bien possible et l'état déplorable actuel. Socrate associe la honte à l'hadès, l'endroit de l'inconscient («aidous). La confrontation du double inconscient s'effectuera en triple formule négative, le «plus honteux, plus blâmable, plus mauvais» à la triple formule de béatitude, qui marquera un pas ultérieur de thérapie (59) Selon Olympiodore ce constat se faisait en groupe encore. Il s'agirait d'un procédé égyptien très ancien, appelé «cercueil vide» : Ce procédé pourtant était très intrusif : la honte devant les autres pouvant même pousser au suicide (60). Pour cette raison et à partir de ce moment, Socrate aurait confronté son disciple personnellement. L'exclusion du groupe servait donc à ménager son client. Tel le rituel égyptien, le procédé socratique commençait par une «lamentation rituelle devant un défunt» pour ainsi dire (61).

Myths, therapy and personal development..
A film about Joseph Campbell author of "The Hero with a Thousand Faces",

(free on Youtube)

Featuring: Deepak Chopra, Rashida Jones, Robin Sharma, Sir Ken Robinson, Mick Fleetwood, Brian Johnson, Robert Walter, Rebbecca Armstrong, Alan Cohen.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK