Revenir au site

Tolérance du polythéisme grec

Numéro spécial Juillet-Août "Le point", La Grèce et ses dieux

Extraits de l'interview de Claude Calame: En Grèce, les mythes ont toujours dépendu des poètes et de la pratique rituelle:

"Le polythéisme grec était-il plus tolérant que les monothéismes qui l'ont suivi ? Sans aucun doute. Ce que nous identifions comme religion grecque est essentiellement fondé sur sur la pratique rituelle, et les grecs s'accommodaient très bien de la diversité narrative. On en a le témoignage chez Aristophane comme chez Euripide, où l'on met en scène les "mythes" et les pratiques religieuses et politique de la cité de Sparte, par exemple, alors que l'on est à Athènes. Et l'histoire en témoigne: les régimes polythéistes ont eu globalement moins de conséquences meurtrières que les monothéismes. Ils ne permettent pas la référence à un pouvoir absolu." 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK